49 percent des adolescents ont expérimenté abus dans Rencontres sur Internet

Une fois que nous contemplons abusifs interactions, nous sommes assez souvent pense à adultes avec altéré, nocif partenaires. Cependant, abusif interactions parmi matchmaking adolescents est en hausse. Basé rencontre sur Nice une recherche menée récemment divulgué au plus récent meeting in the American mental, formidable 49 percent des adolescents ont observé de abus dans leur romantique relations.

Selon un compte rendu dans DatingAdvice.com, Centré sur 2011 et 2012 data de an ever croissant Up with news study of 1,058 adolescents parmi les siècles de 14 et 20, experts ont conclu que presque la moitié adolescents qui ont dépassé quelqu’un arriver sujets de agression un ou plusieurs ti mes à l’intérieur de leur vies, et étonnamment, 46 percent arriver l ‘coupable de agression.

Abusif interactions prend sur nombreux formes, mais la majorité habituellement dès que nous envisager abus , nous pensons corporel ou sexuel abus. Mais certains types de punition tendent à être émotionnels ou mentaux, donc plus difficile reconnaître ou comprendre. Ce type de est la situation avec beaucoup abusif adolescent interactions. Environ 21 % de adolescent connexions dans le apprendre avait été localisé à inclure sexuel ou physique abus. Ainsi que plus souvent la situation actuelle, la majorité relations|interactions|connexions|abusives} sont généralement mental, particulièrement avec utilisation de numérique technologie contrôler un romantique union.

Mental abus semble rendre pleinement compte de grande plupart l’analyse des résultats comme il pourrait sont offerts dans divers genres à partir de parlée injures à mental contrôle. Ce abus a lieu fréquemment par SMS et numérique signifie, avec person.

Un autre inattendu résultat noté dans le apprendre était que dans son ensemble tarifs de enfant matchmaking agression ont tendance à être similaires pour les deux enfants. Vingt-neuf % des femmes et 24 percent des garçons ont admis avoir joué le rôle à la fois de cible et de l’agresseur dans leur connexions. Chercheurs découverts il y avait beaucoup convergence quand il s’agit de ceux qui avaient été maltraités et les gens qui avaient été victime de lui.

Chercheurs du United States Psychological Association a mentionné que violence physique devrait vraiment être appris plus spécifiquement, par opposition à catégoriser ceux qui travaillent dans interactions en tant que “victimes” ou “abuseurs”, comme là est plus d’un a gray range. Ce manque de connaissance de le photo peut causer inefficace prévention de agressives interactions.

Chercheurs reconnu que jeunes qui ressentent des connections ont tendance à être plus aptes à accéder l’âge adulte avec émotionnel difficultés, comme stress et anxiété, désespoir et toxicomanie problèmes. Presque un quart des femmes qui a déclaré éprouver partenaire violence en tant que adultes avait en plus qualifié une sorte de punition {quand ils|une fois|s’ils|quand ils|ils|l’étaient jeunes.